Paroles du premier album “Dèche à la Ch’touille


1 - LES FILLES DE CAMARET

Les filles de Camaret se disent toutes vierges (bis)
Mais quand elles sont dans mon lit
Elles préfèrent prendre mon vis
Qu'un cierge...

Le curé de Camaret a les couilles qui pendent (bis)
Et quand il s'assoit dessus
Elles lui rentrent dans le cul
Il bande...

Le Maire de Camaret a acheté un âne (bis)
Un âne républicain
Pour satisfaire les putains
D’Bretagne...

Les filles de Camaret se disent toutes vierges (bis)
Mais quand elles sont dans mon lit
Elles préfèrent prendre mon vis
Qu'un cierge...

2 - CATHY

Ma copine Cathy est vraiment très jolie
Elle a tout pour plaire devant et derrière

REFRAIN
Cathy ma chérie, Cathy mon Amour
Quand tu me souris, je crie au secours (ter)

Au secours, t’es la plus belle

3 - CAROLINE LA PROSTIPUTE

Mes amis qu’on apporte à boire
Quelques bouteilles de bon vin
Je vais vous raconter l’histoire
De Caroline la Putain

Son père était machiniste
Au grand théâtre de l'Odéon
Sa mère était fleuriste
Et vendait sa fleur en bouton
Elle perdit son pucelage
Le jour de sa première communion
Avec un garçon d'son âge
Derrière les fortifications

A 14 ans, suçant des pines
Elle fit son éducation
A 17 ans, dans la débine
Elle s'engageât dans un boxon
A 25 ans, sur ma parole
C'était une fière putain
Elle avait foutu la vérole
Au 3/4 du quartier latin

Sur le tard, dans la tourmente
Dans un boxon d'Barbizon
Elle mourut la pine au ventre
Le con fendu jusqu'au menton
Et quand on l'a mise en terre
Toutes les pines de la région
Vinrent saluer de belle manière
Le plus beau des jolis cons
De Pute


4 - ADIEU FAIS-TOI PUTAIN

Tu vas quitter ta Bonne Mère
Pour t’en aller dans un boxon
Je ne te retiens pas ma Chère
Si c'est là ta vocation
Suis bien les conseils de ta mère
Car avant toi c'était son métier
Je n'ai jamais été ton père
Mais c'était peut-être tout l'quartier

REFRAIN
Adieu, fais-toi putain
Va t'en gagner ton pain
Adieu ma fille Adieu
A la grâce de Dieu

Evite surtout la vérole
Tous les morpions et les cancrelats
Ne crois jamais sur parole
Le fouteur qui te baisera
Regarde bien si dans son froque
Se cache un vis bien entretenu
Découvre toujours la calotte
Avant de lui prêter ton cul

REFRAIN (bis)


5 - NINA MA POUPEE

C'est une poupée Qui fait non, non, non, non
Toute la journée
Elle fait non, non, non, non
C’est ma poupée
Qui fait non, non, non, non
Tout l’temps dégonflée
Elle fait non, non, non, non

REFRAIN 1
Il doit y avoir un trou
Des trous y'en a partout Il doit y'avoir une fuite
Ah, ah, la pauv'petite Il me faut des rustines
Une tonne de sécotine
Je m'en sers comme un fou
C'est ma poupée fourre tout

C'est ma poupée
Qui fait oui, oui, oui, oui
Elle est regonflée
Elle fait oui, oui, oui, oui (bis)

Depuis qu'tout est rebouché
C'est un vrai conte de fée
On est heureux comme des rois
On vit d'amour elle et moi
C'est vraiment ma p'tite reine
C'est pour ça que je l'aime
C'est vraiment ma p'tite reine
C'est pour ça que je l'aime

Pogo!!!
Pogo!!!


6 - GROS DEGUEULASSE

Moi je suis un gros dégueulasse
Ainsi soit-il
Toi tu es un gros dégueulasse
Ainsi soit-il
On est tous des gros dégueulasses
Ainsi soit-il

7 - VIVE LA MERDE

Et Merde, Vive la Merde
Si cette face vous emmerde
Histoire de vous emmerder
On va vous la …. (X 4)

On va recommencer Face B

8 - ZOB-ZOB-ZOB

Le Duc de Bordeaux ressemble à son frère
Son frère à son père et son père à mon cul
Si bien qu'j'en conclue qu'le Duc de Bordeaux
Ressemble à mon cul comme deux gouttes d'eau (bis)

Zob Zob Zob

La p'tite Amélie m'avait promis
Trois poils de son cul pour m’en faire un tapis
Les poils sont tombés, le tapis est foutu
La p'tite Amélie n'a plus de poils au cul (bis)

Zob Zob Zob

Pine d’Ours, Couille d’éléphant
Peau d’Chacal et Bonne d’Enfants (X 4)

Si j’te foutais ma pine dans l’cul
Prendrais-tu mes couilles pour des mirabelles
Si j’te foutais ma pine dans l’cul
Prendrais-tu mes couilles pour des bonnes d’enfants (bis)
Avec du poil ssous les roses

Taïo-Taïo-Taïo
Ferme ta gueule répondit l’écho

9 - PERE DU PANLOUP

Père Dupanloup dans son berceau
Bandait déjà comme un taureau
Pour satisfaire tous ses caprices
Il encula sa nourrice

REFRAIN
Zut, Merde, Pine et Boxon
Père Dupanloup est un cochon

Père Dupanloup à la cuisine
Battait les oeufs avec sa pine
Oh nom de Dieu dit la cuisinière
Foutez-la moi donc dans l'derrière

REFRAIN

Père Dupanloup monte en ballon
Mais il avait l'système si long
Qu'à 300 mètres dans l'atmosphère
La peau d'ses couilles trainait par terre

REFRAIN

Père Dupanloup dans son cercueil
Bandait encore comme un chevreuil
Avec sa pine en arc de cercle
Il souleva le couvercle

REFRAIN (bis)

10 - SAC A GNÔLE

Commençons par Grand Père,
Son foie traînait par terre,
Tant qu'y mettait d'dans
La cirrhose à Pépé,
Fallait pas en parler,
Shlingos et dégoûtant
Et y a la Grand Mère,
Qu’avait pour visière,
Un tarin couleur sang
Rouge violacé, prêt a péter
Because le vin blanc

REFRAIN
Sac à gnôle (bis)
C'est comme ça qu'j'étais enfant
Sac à vin (bis)
Comme ça qu'j’suis maintenant
Sac à gnôle, sac à vin

Le roi d'l'apero, c'est tonton Fredo,
Qui joue du goulot,
Du goulot à grosse queue,
Faut vous dire Monsieur,
Tonton est travelo.
Mais parlons pas d'pédale,
Sinon Tata Cristal,
Planqu'ra son apéro
Tata n'était pas ma tata,
Mais une tantouze.

REFRAIN

Si j'vous parle de mon père,
Le soir toujours d'équerre,
Les yeux couleur Bourbon,
Maman dans l'même état,
Qui prend la queue d'papa,
Pour un tire-bouchon,
Et y’a mon p'tit frère,
Qui sirote toute la bière
D'la cantoche de la frangine,
La main d'ma soeur,
Ma soeur bat l'beurre
Bourrée comme une cantine

REFRAIN

La morale d'cette histoire,
C'est d'savoir qu'avant d'boire,
Ta famille tu l'as pas choisi,
Maman, Tonton, Tata, Grand Père, Grand Mère, Papa,
Et tous leurs putains d'amis
Du plus p'tit au plus grand,
Du plus riche au mendiant,
On est tous picolos,
Vin rouge, vin blanc
On l'a dans l'sang
On est alcoolos

REFRAIN (bis)
Comme ça j’s’rai tout’l’temps
Sac à gnôle

11 - DE PROFONDIS

REFRAIN
De Profondis Morpionibus (X 4)

Oh Muse prête-moi ta lyre
Afin qu'en vers je délire
Sur le combat le plus fameux
Qui se déroula sous mes yeux...
Dans un vagin de forte taille 600 mille poux livraient bataille
A leur égal des morpions
Qui défendaient l'entrée du con...

REFRAIN

La bataille fut gigantesque
Tous les morpions périrent ou presque
A l'exception des plus trapus
Qui s'accrochaient aux poils du cul...
Le commandant d'une escouade
Voyant périr ses camarades
Cria "Morpions nous sommes foutus
Faisons une charge au trou du cul"

REFRAIN

Un morpion motocycliste
Prenant mon cul pour une piste
Vint prévenir l'état major
Que le capitaine était mort
Alors les dames morpionnes
Lui tressèrent une couronne
Avec les poils du cul du con
Où on lisait cette inscription

REFRAIN (bis)

12 - FAITS COMME DES RATS

On n'est pas des héros, on s'rait même plutôt barjots
On n'a vraiment rien pour plaire, on s'en tape le cul par terre
Si c'est fort tant pis pour vous
C'est comme ça et on s'en fout
Si c'est faux tant pis pour vous
C'est comme ça un point c'est tout

REFRAIN
Faits, faits comme des rats (ter)
On est fait

Nous c'qu'on vit c'est let's go, nous c'qu'on chante c'est let's go
Nous c'qu'on aime c'est let's go, let's go, let's go, let's go
Si c'est fort tant pis pour vous
C'est comme ça et on s'en fout
Si c'est faux tant pis pour vous
C'est comme ça un point c'est tout

REFRAIN (ter)

Si c'est fort tant pis pour vous
C'est comme ça et on s'en fout
Si c'est faux tant pis pour vous
C'est comme ça un point c'est tout

On joue mal, vite, fort et faux, on est heureux bravo (bis)

REFRAIN (ter)

13 - TULAVIOK (VA VOMIR TON 4 HEURES AILLEURS)

Si tu touches à Laviok
Fais gaffe où tu mets tes pieds
Fais gaffe TU LA VIOK (X 4)

REFRAIN
Va vomir ton 4 heures ailleurs (ter)
Va vomir...

Paroles du second album “Q-Sec"


1 - CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE

Chevaliers de la table ronde,
Goûtons voir, si le vin est bon (bis)

Goûtons voir, OUAIS, OUAIS, OUAIS,
Goûtons voir, NON, NON, NON,
Goûtons voir, si le vin est bon (bis)

J’en boirai cinq à six bouteilles,
Une femme sur les genoux (bis)

Une femme, OUAIS, OUAIS, OUAIS,
Une femme, NON, NON, NON,
Une femme sur les genoux (bis)

Boire du vin, OUAIS, OUAIS, OUAIS,
Boire de l’eau, NON, NON, NON,
Boire du vin, c’est ce qu’il nous faut (bis)

Si je meurs, je veux qu’on m’enterre,
Dans une cave où y a du bon vin (bis)

Dans une cave, OUAIS, OUAIS, OUAIS,
Dans une cave, NON, NON, NON,
Dans une cave où y a du bon vin (bis)

Sur ma tombe, je veux qu’on inscrive,
“Ici gît le roi des buveurs” (bis)

“Ici gît, OUAIS, OUAIS, OUAIS,
“Ici gît, NON, NON, NON,
“Ici gît, le roi des buveurs” (bis)

2 - LE CON ET LA BOUTEILLE

Dieu créa pour notre bonheur
Le sexe et le jus de la treille
Aussi je viens en son honneur
Chanter le con et la bouteille
Chanter le con et la bouteille (X 4)

Ami, plus l’on boit plus l’on fout
Un buveur décharge à merveille
Aussi le vin pour te dire tout
C’est du foutre mis en bouteille
C’est du foutre mis en bouteille (X 4)

REFRAIN
Grand Dieu nous t’en supplions
Fais-nous croire à tes merveilles
Toujours trouver l’fond du con
Jamais …. le fond d’la bouteille

Dieu créa pour notre bonheur
Le sexe et le jus de la treille
Aussi je viens en son honneur
Chanter le con et la bouteille.
Chanter le con et la bouteille (X 4)

REFRAIN (bis)

3 - QUAND JE BANDE

REFRAIN
Quand je bande, ma pine touche mon ventre
Quand j’ne bande plus, j’lai dans l’cul

Tiens Titine voila cent sous
Pompe-moi l’noeud, rends moi trois francs
Oh! Non monsieur, c’est bien trop peu
Pour ce sucer un si gros noeud
Crénom de nom, quels jolis yeux,
Crénom d’un chien, les jolis seins,
Non d’un bordel comme elle est belle
Non d’une putain comme elle est bien. Mais...

REFRAIN

De tous les animaux qui baisent
Y a qu’l’homme qui soit balaise,
De tous les animaux qui pissent
Y a qu’la femme qui file la chaude pisse
De tous les animaux qui chient
Y a que l’homme qui se l’essuie
Et quand le papier est trop menu
Il se care les doigts dans l’cul. Mais…

REFRAIN
Quand il bande sa pine touche son ventre
Quand il bande plus, il l’a dans l’cul (bis)

4 - RONSARD A DIT

Heureux celui qui loin
Des soucis de la terre
Baise et bois un bon coup

Baise des petits culs
Et bois dans des grands verres
Baise et bois un bon coup

Emplit l’un vide l’autre
Et passe avec gaïté
Du cul de la bouteille
Au cul de la beauté

Heureux celui qui loin
Des soucis de la terre
Baise et bois un bon coup

Et hop et hop
Baise et bois un bon coup (bis)

VIVE LA BAISE
VIENS BOIRE UN COUP

5 - ZOBY BOY

Zoby Boy est né dans la rue
D’une pauvre fille et d’un ivrogne
Mais n’croyez pas qu’il ait perdu
Son sourire et sa vergogne

REFRAIN :
Zoby Boy est un ami
Zoby Boy n’a pas d’ennemi
Zoby Boy aime la vie
Zoby Boy

Zoby Boy a dû trainer
Dans les rues de ta ville
Dans les bars et les clandés
Tripoter le cul des filles

REFRAIN

Zoby Boy n’a jamais rien
Deux trois ronds dans ses poches
Rien ne l’empêche lui et ses copains
D’boire un coup, s’taper la cloche

REFRAIN
Zoby Boy est ton ami
Zoby Boy n’a pas d’ennemi
Zoby Boy chante la vie

Zoby Boy Zoby Girl (x 6)

6 - DURADURARATA

Mais qu’est-ce qu’il a Loulou !!!

J’sais pas c’que j’ai, j’suis dérangé
J’ai le gésier tout barbouillé
Le foie qui est ratatiné
Le ventre gonflé comme une poupée.

Dis-moi Mémé ! qu’est c’tu m’as fait
T’as cuisiné tout mélangé
J’ai l’bide enflé et attaqué
Je crois qu’je vais dégobiller.

REFRAIN :
C’est parc’que
J’ai mangé du rat
Duradurata
De la ratata
De la ratatouille.
J’sais pas si c’est l’rat
Le rat du rata
Mais j’ai la rate attaquée (bis)

J’sais pas c’que ju, j’suis déranju
J’ai le jésus tout barbouillu
Le foie qui u ratatinu
Le ventre gonflu comme un zébu.

Dis-moi Momo, qu’est c’tu m’as fo
T’as cuisino tout mélanjo
J’ai l’bide enflo et attaquo
Je crois qu’je vo dégobillo

REFRAIN (X 8)

7 - LA BORDEE

Dix heures du soir, peinard
Allez cap sur le bar….Oh, ouais!
J’ai un peu d’monnaie,
Cette nuit on perce un tonneau,
C’est fête au bistrot.

Tournée générale
Mousse à gogo
Ca coule à flot
Les p’tites sirènes sont belles,
Ce soir le ciel est beau.

Deux heures plus tard, le regard hagard,
Sale coup pour le matelot,
Un putain d’clapot,
Le commandant d’bord paye sa rafale,
J’entame une dalle illico.

Putain d‘orage,
Ca déménage,
Comme il fait chaud,
Les sirènes m’appellent,
I’m just a gigolo.

Fin de soirée, c’est Trafalgar,
Gare où tu poses les pinceaux,
Je largue les amarres,
Avec du délire plein les veines,
L’écume des rêves bien hauts

La rose des vents,
Me crie devant,
Direction nord,
Qu’il est long, long,
Le chemin qui nous ramène au port.

8 - LES ANARCHISTES

Y’en a pas un sur cent, et pourtant ils existent
La plupart espagnols, allez savoir pourquoi
Faut croire qu’en Espagne, on ne les comprend pas,
Les anarchistes

Ils ont tout ramassé, des beignes et des pavés,
Ils ont gueulé si fort qu’ils peuvent gueuler encore,
Ils ont le cœur devant et leurs rêves au mitan
Et puis l’âme toute rongée par de foutues idées.

Y’en a pas un sur cent et pourtant ils existent,
La plupart fils de rien, ou bien fils de si peu,
On ne les voit jamais, que lorsqu’on a peur d’eux,
Les anarchistes

Ils sont morts cent dix fois, pour que dalle et pourquoi,
Avec l’amour au poing, sur la table et sur rien
Avec l’air entêté, qui fait le sang versé
Ils ont frappé si fort, qu’ils peuvent frapper encore

Y’ en a pas un sur cent, et pourtant ils existent
Et s’il faut r’commencer par les coups d’pieds au cul
Faudrait pas oublier qu’ça descend dans la rue,
Les anarchistes

Ils ont un drapeau noir en berne sur l’espoir
Et la mélancolie pour traîner dans la vie
Des couteaux pour trancher le pain de l’amitié
Et des armes rouillées pour ne pas oublier

Y’ en a pas un sur cent, et pourtant ils existent
Et qu’ils se tiennent bien, bras dessus, bras dessous
Joyeux et c’est pour ça, qu’ils sont toujours debouts, debouts !
Les anarchistes

9 - SKIN OU KEUPON

Skin ou keupon, écoute nos chansons
Nous on chante des chansons d'cul
C'est comme ça c'est voulu
Skin ou keupon ne sois pas con
Ne te trompe pas d'ennemi
Ton seul ennemi c'est les képis

Beur ou melon, écoute nos chansons
Nos chansons sont à boire
C'est comme ça tous les soirs
Beur ou meulon ne sois pas con
Ne te trompe pas d'ennemi
Ton seul ennemi c'est les képis

Que tu sois brun ou blond
Quelle importance
Couleur peau blanche ou marron
Quelle importance
Que tu dises oui ou non
Quelle importance
Que tu aies tort ou raison
Quelle importance

Skin ou keupon écoute nos chansons
Mort aux cons et à la connerie
Merde à tous les abrutis
Skin ou keupon ne sois pas con
Ne te trompe pas d'ennemi
Ton seul ennemi c'est les képis

Quelle importance
Skin ou keupon
Quelle importance
Skin ou keupon
Quelle importance
Ne te trompe pas d’ennemi
Ton seul ennemi
Ton seul ennemi c’est les képis

10 - SOPHIE LA CH’TOUILLE

Tu m’demandes tes lettres et ta photographie,
Ton éponge à cul et ton bidet d’métal
Mais j’m’en fous pas mal, ingrate Sophie,
Et j’te renvoie l’tout par colis postal.

Je t’ai rencontrée un soir dans la rue,
Où tu dégueulais tripes et boyaux,
Ah ! si j’avais su que t’étais qu’une grue
J’taurais balancée par l’trou des goguenots.

Mais j’t’ai ramassée, Dieu, que j’étais bête !
Et le lendemain je’m suis aperçu
Qu’j’avais des morpions des pieds à la tête,
Des poils du nombril jusqu’au trou du cul.

Et le lendemain, t’avais tes affaires,
Le sang inondait ma chambre à coucher
N’a-t-il pas fallu pour te satisfaire
Que j’te liche le con pour mieux t’le sécher,

En ai-je bouffé de tes pertes blanches !
Mais quand j’ai voulu tirer un bon coup,
Tu ne gigotais pas plus qu’une planche
Et je m’esquintais sans rien faire du tout.

REFRAIN
OUI SOPHIE, MA TENDRE AMIE, TU M’AS R’FILE….LA CH’TOUILLE
OUI SOPHIE, J’TE R’MERCIE TANS PIS POUR MOI.

Adieu pour toujours, va, tu me dégoûtes,
De toi, je me fous, je sais me branler.
Je ferai gicler mon sperme goutte à goutte
Plutôt qu’revenir te caramboler.
Oui, c’est bien fini, je te l’dis, sans glose,
N’ayant plus d’putain, je n’serai plus cocu,
Et si par hasard, je te dois quequ’chose,
Ce n’sera jamais qu’mon pied dans l’cul.

REFAIN (bis)

11 - CINGLES

Cinglés, cinglés,
On est cinglés,
Cinglés, cinglés,
On est cinglés.

12 - DOCTEUR BLEU

Docteur Bleu qui n’est pas aux cieux
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne arrive

Que ta volonté soit faite,
Dans les bars et en enfer,
Donne-nous notre pain quotidien

Pense à toutes ces donzelles,
De plus en plus belles,
Wouh! Aie,aie,aie,…..

Apporte-nous les délices,
Soumets nous à la tentation,
Ne nous délivre pas du mal

NON! NON! NON!

 

© TULAVIOK 2009

contact(at)tulaviok.com